Accueil > Evénements > Européennes 2019
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
mercredi 21 août
Les territoires ont envie d’Europe !
L’Europe est partout dans nos vies et l’élection du 26 mai va être décisive. L’Europe est notre histoire.
Elle est le continent d’une paix durable, après des siècles de luttes fratricides. Elle est aussi notre destin car elle seule peut proposer un modèle d’avenir, solidaire, répondant aux urgences et aux enjeux écologiques, démocratiques, économiques, sociaux qui nous font face.
Plus qu’un simple continent, l’Europe est un espace partagé, une union de pays convaincus que les libertés de penser, de dire, de faire, de bouger, de construire sont fondamentales. Que la démocratie n’est pas une option mais une condition de notre vivre ensemble.
Que la culture, le savoir, l’apprentissage doivent être accessible à toutes et à tous.
L’Europe doit aller plus loin et assurer à tous un avenir digne et durable en garantissant la protection indispensable à l’épanouissement collectif des peuples. Cette Europe de demain doit être un moteur de la transition environnementale, de la transformation industrielle, de l’intelligence artificielle, de la protection des données, de l’invention d’un modèle économique et social résolument tourné vers l’avenir.
L’avenir de l’Europe s’invente dans les territoires, urbains et ruraux, et dans les outre-mer.
L’Europe est le continent des territoires qui rivalisent d’ingéniosité pour attirer les talents, développer la culture et leur attractivité. L’Europe est aujourd’hui un immense espace où idées, femmes, hommes vont de pays en pays, qui inventent chaque jour la sociale-écologie, la seule voie d’avenir pour notre planète et ses habitants.
C’est dans nos territoires que se construit la solidarité européenne. Celle des projets financés par l’Europe au service des populations. Celle de l’accueil des réfugiés lorsque les États fuient leurs responsabilités face aux drames humains en Méditerranée.
Pourtant cette Europe-là est en danger. Avec la montée des populismes et des attaques aux libertés. Avec l’insuffisance des outils politiques de l’Union pour lutter contre le moins-disant fiscal et social. Avec la perte de confiance des citoyens en l’Europe et ses institutions, en son projet fondateur et celles et ceux qui le portent aujourd’hui.

 

Face à ces périls, nous devons nous unir.
Nous voterons pour la liste conduite par Raphaël Glucksmann et soutenue par le Parti socialiste, Place Publique, Nouvelle donne et le PRG. Une liste composée de combattants du quotidien qui ont toutes et tous consacré leur vie à la transformation du modèle social et économique, à la défense des libertés et à la protection de l’environnement. Une liste qui replace la démocratie, l’humanisme, la solidarité, l’égalité, l’éducation et la culture au coeur du projet européen. Une liste qui propose une démarche de rassemblement inédite et des propositions ambitieuses pour l’Europe :

 

- En attribuant en priorité les fonds européens en fonction d’objectifs de justice sociale, de transition écologique et de respect des droits humains.

- En instaurant un véritable droit d’asile européen pour en finir avec le règlement Dublin II et renforcer la solidarité entre les pays dans l’accueil des migrants.
 
- En créant un agenda rural européen, afin de mettre en place une stratégie concertée et globale pour ces territoires en matière de développement économique, social et environnemental.

- En s’adressant aux jeunes Européens pour améliorer leur quotidien et préparer leur avenir : « garantie » jeunes généralisée, « Erasmus pour tous », contrat d’apprentissage européen, service civique européen, lutte contre la pauvreté infantile.

 

Donnons du sens à ce scrutin européen. Mettons en lumière ses enjeux pour nos territoires et le quotidien de celles et ceux qui y vivent, qui y travaillent, qui y grandissent, qui s’y déplacent.
N’ayons pas peur de débattre. L’indispensable développement d’une citoyenneté européenne passe par le débat d’idée.
Au moment où l’Europe doute d’elle-même, donnons-lui la force de se réinventer. Donnons-lui de grandes ambitions pour ses peuples. Proposons un salaire minimum européen, l’harmonisation par le
haut des droits sociaux, l’égalité des droits, la social-écologie.
L’Europe est partout dans nos vies. Il nous appartient d’en donner l’envie à tous les Européens.
 
 
Premiers signataires :
 
 
Nathalie Apperé, Maire de Rennes,
Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie,
Mathieu Klein, Président du Conseil départemental de Meurthe et Moselle,
Johanna Rolland, Maire de Nantes,
Pervenche Beres, Présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen,
Christophe Bouillon, Président de l’Association des petites villes de France (APVF),
Patrick Kanner, Président du groupe socialiste et apparentés au Sénat,
André Laignel, Premier vice-président délégué de l’Association des maires de France (AMF),
Valérie Rabault, Présidente du groupe socialistes et apparentés à l’Assemblée nationale,
François Rebsamen, Président de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR),
André Viola, Président du groupe des départements de gauche au sein de l’Association des départements de France (ADF),
Benoît Arrivé, Maire de Cherbourg en Cotentin,
Martine Aubry, Maire de Lille,
Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand,
Sophie Borderie, Vice-Présidente du conseil départemental du Lot-et-Garonne,
Josette Borel-Lincertin, Présidente du conseil départemental de la Guadeloupe,
Denis Bouad, Président du conseil départemental du Gard,
Jean-Paul Bret, Maire de Villeurbanne,
Jean-Luc Chenut, Président du conseil départemental d’Ile et Vilaine,
Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole,
François Cuillandre, Maire de Brest,
Jean François Debat, Maire de Bourg-en-Bresse,
Marie-Guite Dufay, Présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté,
Xavier Fortinon, Président du conseil départemental des Landes,
Jean Luc Gleyze, Président du conseil départemental de la Gironde,
Emmanuel Grégoire, Premier adjoint à la Maire de Paris,
Dominique Gros, Maire de Metz,
Philippe Grosvalet, Président du conseil départemental de Loire-Atlantique,
Robert Hermann, Président de l’Eurométropole de Strasbourg,
Anne Hidalgo, Maire de Paris,
Pierre Jouvet, Président de la communauté de commune Porte de Drômardèche,
Jean Claude Leblois, Président du conseil départemental de la Haute-Vienne,
Hermeline Malherbes, Présidente du conseil départemental des Pyrénées-orientales,
David Marti, Maire du Creusot,
Philippe Martin, Président du conseil départemental du Gers,
René Massette, Président du conseil départemental des Alpes de Haute Provence,
George Méric, Président du conseil départemental de la Haute-Garonne,
Kléber Mesquida, Président du conseil départemental de l’Hérault,
Sophie Pantel, Présidente du conseil départemental de la Lozère,
Germinal Peiro, Président du conseil départemental de la Dordogne,
Christophe Ramond, Président du conseil départemental du Tarn,
Pernelle Richardot, Présidente du groupe socialiste de la région grand Est,
Yvon Robert, Maire de Rouen,
David Samzun, Maire de Saint-Nazaire,
Nathalie Sarrabezolles, Présidente du conseil départemental du Finistère,
Stéphane Troussel, Président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis,
Laurent Ughetto, Président du conseil départemental de l’Ardèche,
Jean-Marc Vayssouze-Faure, Maire de Cahors,
Henri Nayrou, Président du conseil départemental de l’Ariège,
François Bonneau, Président de la région Centre val de Loire,
Sébastien Vincini, Président du groupe majoritaire du conseil départemental de Haute Garonne
 



Partager Publier sur twitter