Accueil > Actualités de la fédération > Actualité
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
lundi 25 mai
Qui est Peer Steinbrück ?
Qui est Peer Steinbrück ?
 
Le SPD a choisi de faire confiance à Peer Steinbrück, un économiste peu diplomate, pour mener la campagne législative de 2013 explique Isabelle Maras, secrétaire de la section du PS à Hambourg.
 
Cap Finistère : Comment le SPD a-t-il choisi son candidat pour la campagne législative de 2013 ?
Isabelle Maras : Il a été proposé comme candidat à la Chancellerie par le président du SPD lors d’une session extraordinaire, et confirmé par un vote d’une instance interne – mais sans vote direct des militants. Il y avait trois candidats possibles, désignés sous le nom de „troika“ : Peer Steinbrück, bien sûr, mais aussi, Sigmard Gabriel, président du SPD depuis 2009 ou Frank-Walter Steinmeier, président du groupe parlementaire SPD.
Fort de son expertise sur les questions économiques et financières, Peer Steinbrück a récemment reçu le soutien public de l’ancien chancelier Helmut Schmidt. Frank-Walter Steinmeier était le leader du SPD lors des dernières élections législatives de 2009 et son nom reste encore lié à cette défaite. Sigmard Gabriel manque sans doute un peu d’expérience et bénéficie de sondages bien moins favorables. En outre, même si cela peut étonner en France, il est jeune père et a précisé vouloir préserver sa vie de famille.
 
Cap Finistère : Qui est Peer Steinbrück ?
Isabelle Maras : Il est originaire d’Hambourg, issu d’une famille aisée. Il est économiste et a débuté sa carrière en 1978, au cabinet d’Helmut Schmidt. Il devint plus tard élu du Land de Westphalie et entre 2005 et 2009. Il fut le ministre des finances SPD du gouvernement fédéral de coalition avec la CDU. Il appartient à l’aile droite du SPD. L’origine hambourgeoise de Peer Steinbrück (ainsi que le soutien du grand Hambourgeois qu’est Helmut Schmidt) est à souligner puisque ce grand port d’Europe du Nord est synonyme d’ouverture sur le monde et de tradition d’échanges économiques – cela donne une couleur particulière à cette candidature pour nous Francais
 
Cap Finistère : Dans quelles conditions le SPD aborde-t-il les élections de 2013 ?
Isabelle Maras : Les élections se dérouleront en septembre ou octobre 2013. Pour l’instant, les sondages donnent 39% pour la CDU-CSU et 29% pour le SPD, donc sont plutôt défavorables. Angela Merkel reste la personnalité préférée des Allemands et bénéficie d’un large crédit, même si Peer Steinbrück  arrive en 4ème position et bénéficie donc d’un capital sympathie. 
 
Cap Finistère : la victoire de François Hollande peut-elle aider les socio-démocrates allemands ?
Isabelle Maras : La victoire de François Hollande est intervenue à peu près au même moment que la nomination d’Elio di Rupo en Belgique, l’arrivée de Mario Monti au pouvoir en Italie, tandis que les socio-démocrates ont récemment obtenu de bons résultats aux Pays-Bas. Il y a donc actuellement en Europe un courant favorable à la gauche. Pour autant, il est difficile de répondre à cette question car les élections auront lieu dans un an, et que les bénéfices de cette dynamique peuvent s’émousser d’ici là. En outre, le positionnement du SPD, en particulier sur les questions économiques, se distingue clairement de celles du PS francais.

 



Partager Publier sur twitter