Accueil > Actualités de la fédération > Communiqués
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
jeudi 25 mai
Trégunc : Halte à la haine et à la désinformation


Halte à la haine et à la désinformation ! 


 


Depuis quelques jours, à l‘instigation de cadres du front national, un déchainement de haine se propage sur les réseaux sociaux à propos de l’éventuel accueil de migrants sur la commune de Trégunc.


La fédération du Finistère du parti socialiste apporte son soutien total au maire de cette commune, Olivier Bellec et condamne fermement les calomnies et attaques personnelles qu’il doit subir. Chacun connait à Trégunc son dévouement pour sa commune et son sens de l’intérêt général.


Déjà, dans le Finistère, plusieurs demandeurs d’asile sont hébergés sans que cela ne provoque le moindre
problème pour les habitants.


Mais, l’extrême droite ne prospère que dans l’outrance et l’exacerbation des haines. La méthode est malheureusement bien rodée : dès qu’un site pouvant héberger des migrants est évoqué, les élus des communes concernées sont la cible d’attaques ad hominem sur les réseaux sociaux, même si, comme dans le cas de Trégunc, il s’agit d’infrastructures privés et non municipales. 


Déjà le 24 mars 2016, le responsable du FN de la 8eme circonscription appelait, sur twitter, à manifester à Combrit « contre l’arrivée massive de migrants dans cette commune » alors que deux demandeurs d’asile devaient y être hébergés.


Faire croire que l’hébergement de migrants porte atteinte à la sureté publique, ou qu’on assiste « au grand remplacement » est totalement faux et irresponsable. La durée du séjour des personnes n’excède pas quelques semaines, avant qu’elles soient orientées vers des centres d’accueil pour demandeurs d’asile. 


Plusieurs associations appellent à un rassemblement citoyen jeudi 6 octobre, à 18h00 sur la place de la mairie de Trégunc pour dénoncer l’exploitation de la peur par l’extrême-droite. La fédération du Finistère du Parti socialiste se joint à cet appel et invite ses adhérents et sympathisants à y participer, afin de dénoncer les méthodes utilisées par le Front national qui cherche à diviser et à effrayer les Français à un moment où l’unité et la raison doivent primer.


Brest le 4 octobre 2016


 


 




Partager Publier sur twitter