Que cherchez-vous ?

PARTI SOCIALISTE

80eme congrès

Les enjeux du 80e congrès tribune 2 du TO 2

Après la première Assemblée générale des militants au Relecq- Kerhuon, au cours de laquelle Emma Rafowicz, présidente du MJS, a présenté les principales orientations politiques du TO2 d’Olivier Faure, nous avons constaté que beaucoup de choses nous rassemblaient et que l’unité des Socialistes n’était pas en cause en dépit des nuances qui parfois nous distinguent.

Néanmoins trois enjeux principaux différencient nos textes d’orientation et impliquent des choix de notre part.

  1. Ce Congrès doit être celui de la clarification de notre positionnement idéologique.

Dans une période de profonds bouleversements mondiaux, notre parti, depuis 2018, a déjà tranché sur plusieurs points :

Nous sommes dans l’opposition à Emmanuel Macron et à cet « en-même temps » qui sème la confusion pour en réalité conduire une politique de Droite dure pour les plus fragiles, douce pour les plus fortunés.

Nous sommes dans un parti dont l’idéal le place au centre de la Gauche, dans un espace politique qui intègre toute la Gauche, sans exclusive. Ce choix, notre parti l’a déjà fait, il y a cinquante ans, en dépit des partisans de la troisième voie. Ce choix suppose effectivement d’aller bien au-delà d’un simple front de classe mal défini alors que nous devons poursuivre sans relâche le combat contre l’Extrême-droite.

La démocratie, les droits de l’homme, l’égalité et l’émancipation sont au cœur de nos convictions. Ils sont notre boussole dans ce monde qui perd ses repères. Nous aurons dans les prochains mois à approfondir notre lecture de ces bouleversements mondiaux et à apporter des réponses concrètes et crédibles, notamment en préparation des échéances européennes, en lien avec la famille socialiste au sein de l’internationale socialiste et du PSE.

  1. Nous avons des partenaires au sein de la Gauche avec lesquels nous avons conclu un accord électoral, momentané, mais nécessaire après notre résultat à l’élection présidentielle.

Sans candidats uniques au premier tour, la Gauche aurait été balayée et l’Extrême-droite plus puissante encore. Cette coalition n’est ni une Fédération, ni la fusion dans un parti unique. Il nous appartiendra de l’élargir aux formations de Gauche qui sont restées en dehors. Notre parti doit jouer tout son rôle dans ce dialogue à Gauche, afin d’incarner l’espoir et de construire une alternative crédible autour de lui en 2027.

  1. Nous sommes pour que le PS reste un parti de militants qui partagent un projet de transformation sociale en rupture avec l’ordre établi d’une mondialisation qui aggrave les inégalités et le dérèglement climatique.

À cet égard, gagner des élections locales est indispensable mais ne peut suffire. C’est une condition nécessaire, mais elle ne doit pas occulter notre objectif de conquête du pouvoir d’État pour changer la société en profondeur et parvenir à une véritable République sociale.

Être un parti de militants c’est être capable de s’ouvrir à la société civile et de s’engager pleinement dans les mobilisations sociales aux côtés des organisations syndicales qui combattent des réformes iniques comme celle des retraites ou de l’Assurance chômage. Il nous appartient d’apporter un débouché politique à ces mouvements sociaux.

Nous aurons, dans les prochains mois, à avancer sur des modifications de nos règles de vie collective si nous voulons accueillir de nouveaux talents et nous ouvrir à la société.

Pour réussir cette ambitieuse feuille de route, nous appelons les militants à nous rejoindre pour gagner tous ensemble et dans l’intérêt du pays.

Pour gagner !

Article publié dans le Cap Finistère n°1415 du 16 décembre 2022

Derniers Articles

Actualité

« L’absence de référence à la politique de cohésion économique, sociale et territoriale de l’Union européenne nuit gravement au débat ». Dans une tribune intitulée « Parlons...

Actualité

« Nous devons toutes et tous être des démocrates de combat ! » C’est le message délivré par Raphaël Glucksmann le 25 mai à Brest aux...

Actualité

Frédérique Bonnard était le 24 mai l’invitée de Bonjour Bretagne sur Tébéo pour évoquer les retards de paiement des aides PAC,  « l’appel de Paris »...

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Européennes 2024

Raphaël Glucksmann animera son deuxième meeting de campagne le samedi 13 avril, à 15h00 au Zénith de Nantes   S’inscrire pour le meeting S’inscrire...

Actualité

Pour la première fois, les Socialistes des 4 fédérations bretonnes organisent une université de rentrée commune les 29 et 30 septembre au Sew à...

Actualité

Le congrès des Jeunes Socialistes, (JS) dans le Finistère, s’est terminé le 7 avril par l’élection de sa première équipe fédérale (*) : Axel Fachus...

Actualité

Je suis surprise de voir mon collègue Didier Le Gac, député Renaissance et membre de la commission des affaires sociales, donner des leçons de...