Que cherchez-vous ?

PARTI SOCIALISTE

Actualité

Il n’y a pas de place pour la haine dans la République 

« Cette haine, qu’elle soit dirigée contre nos compatriotes de confession juive ou nos compatriotes de confession musulmane, n’a aucune place dans notre république ». Dimanche 12 novembre, devant les mairies de Brest et de Quimper, Isabelle Assih et François Cuillandre, au nom de leurs conseils municipaux, ont rappelé que la haine n’avait pas sa place dans notre république.

L’antisémitisme n’est pas un détail de l’histoire

« Depuis le 7 octobre, date de l’attaque terroriste du Hamas contre Israël, une recrudescence d’actes antisémites frappe les démocraties. Plus de 1000 faits seraient répertoriés en France. Et sur les réseaux sociaux, les propos antisémites ne font l’objet d’aucun tabou » a déploré François Cuillandre avant de préciser que « l’antisémitisme n’est pas un détail de l’histoire. L’antisémitisme n’est pas une opinion, mais un délit. Un délit qui peut conduire au crime. Notre histoire, y compris récente, en porte témoignage. L’antisémitisme, la haine des juifs, pouvant conduire aux pires crimes contre l’humanité, l’antisémitisme n’est pas un détail de l’histoire. »

Dénonçons le piège des amalgames

Pour Isabelle Assih, l’antisémitisme, est « un venin qu’il faut sans cesse combattre mais qui, dès que la garde est baissée, peut revenir en force.

Dans sa longue histoire, la République a toujours eu à faire face à ce poison. Elle a dû lutter contre les extrêmes, et ceux qui prônaient la haine et le racisme.

Elle doit à nouveau lutter pour réaffirmer haut et fort qu’elle refuse la haine du juif, les haines de l’autre, la xénophobie. Pour réaffirmer également l’irrésistible besoin de fraternité pour faire société.

Le vivre-ensemble n’est pas un vain mot. Il doit aussi nous permettre de dénoncer le piège des amalgames et de la confusion, en refusant d’accepter l’importation de la tragédie du Proche-Orient qui viendrait fracturer encore plus notre société. »

« Dire aujourd’hui notre refus le plus total de l’antisémitisme ne vaut pas soutien au gouvernement israélien » a précisé la maire de Quimper tandis que le maire de Brest invitait à « refuser la confusion qui tiendrait les Français juifs pour complices de ce qui se passe actuellement dans la bande de Gaza, comme les Français musulmans, comme solidaire du Hamas et de ses crimes ».

Isabelle Assih et François Cuillandre ont lancé à un appel à un sursaut collectif afin qu’aucun de nos compatriotes, quelles que soient leurs origines ou leurs confessions, ne puissent être menacés ou se sentir en danger.

Lire l’intervention d’Isabelle Assih

Lire l’intervention de François Cuillandre

Derniers Articles

Actualité

Le 14 avril, Olivier Faure était l’invité de  « Questions politiques » sur France Inter, France info et Le Monde.

Actualité

C’est devant près de 3000 personnes que Raphaël Glucksmann a tenu son deuxième meeting de campagne national samedi 13 avril, au Zénith de Nantes....

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Européennes 2024

Raphaël Glucksmann animera son deuxième meeting de campagne le samedi 13 avril, à 15h00 au Zénith de Nantes   S’inscrire pour le meeting S’inscrire...

Actualité

Pour la première fois, les Socialistes des 4 fédérations bretonnes organisent une université de rentrée commune les 29 et 30 septembre au Sew à...

Actualité

Je suis surprise de voir mon collègue Didier Le Gac, député Renaissance et membre de la commission des affaires sociales, donner des leçons de...

Actualité

C’est par le Finistère que Yan Chantrel a entamé son tour de France des collectivités locales, les 6 et 7 septembre, pour échanger avec...