Que cherchez-vous ?

PARTI SOCIALISTE

Actualité

Le BREIS : la maison commune des Socialistes bretons

Les délégué-es du BREIS à Pontivy le 14 mai

Le BREIS, (Bureau Régional d’Études et d’Information Socialiste) qui fêtera ses 50 ans au mois de septembre, (*) vient, à la suite du 80e congrès, de tenir sa première assemblée générale, le 14 mai à Pontivy (56).

La feuille de route adoptée à cette occasion confirme la triple mission que les Socialistes bretons assignent au BREIS.

Il doit d’abord être un « lieu de débats et un laboratoire d’idées pour nourrir la réflexion et les projets des Socialistes en Bretagne », comme l’avaient prévu ses fondateurs.

Mais il doit également être un acteur politique, en définissant la position des socialistes dans le cadre du débat public régional. A cet égard, il interviendra très prochainement, dans le cadre de la convention Europe du Parti Socialiste, pour proposer une contribution bretonne.

Enfin, le BREIS doit jouer un rôle de formation pour les élu-es et les futur-es élu-es en lien avec les 4 fédérations de la région.

Pour mettre en œuvre cette feuille de route, le BREIS s’est doté d’un bureau composé entre autres de Christophe Fouillère (35), Annaïg Le Moël Raflik (56), Pierre Huonnic (22), Frédérique Bonnard-Le Floc’h (29), des quatre Premiers secrétaires fédéraux et de deux délégué·e·s par Fédération.

La première initiative de ce nouveau bureau a consisté à apporter le soutien unanime des Socialistes bretons à l’initiative, prise par la maire de Nantes Johanna Rolland, d’organiser, le 24 mai, à Saint-Brévin, une marche en soutien à Yannick Morez, pousser à la démission pour échapper aux menaces de l’extrême-droite.

Lire le communiqué du BREIS

(*) Dans « La paille et le grain » François Mitterrand évoque, rapidement, la création du BREIS, à Rennes, à la date du 11 septembre 1973. En effet, ce jour-là, c’est évidemment l’annonce du coup d’état de Pinochet au Chili, et le suicide de Salvador Allende qui monopolise l’attention. « J’ai appris la nouvelle hier soir, à Rennes de la bouche des camarades qui m’attendaient à l’aéroport de Saint-Jacques. J’arrivais de Lyon, où on ignorait encore le putsch des militaires chiliens. D’heure en heure, pendant la conférence de presse du B.R.E.I.S, ce bureau régional d’Études et d’Information créé par nos députés bretons, puis pendant le meeting de la salle des Lisses, les journalistes présents me communiquaient les dépêches. »

« La paille et le grain » éditions rencontre page 200

Derniers Articles

Actualité

On demande souvent à Jean-François Merle ce qu’aurait fait Rocard dans telle ou telle situation ? Le président de l’association MichelRocard.org ne répond jamais à ce genre...

Actualité

Dans « Moi, Michel Rocard, j’irai dormir en Corse » (*) Jean-Michel Djian retrace la vie de Michel Rocard, depuis son engagement chez les Scouts, sous...

Actualité

Malgré tous les efforts de Jordan Bardella pour le cacher, le RN est un parti d’extrême-droite rappelle Ninuwé Descamps, Conseillère municipale d’opposition Pourrieres (83),...

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Européennes 2024

Raphaël Glucksmann animera son deuxième meeting de campagne le samedi 13 avril, à 15h00 au Zénith de Nantes   S’inscrire pour le meeting S’inscrire...

Actualité

Pour la première fois, les Socialistes des 4 fédérations bretonnes organisent une université de rentrée commune les 29 et 30 septembre au Sew à...

Européennes 2024

Si comme nous vous voulez  construire une Europe démocratique, sociale, écologique, féministe, solidaire et puissante vous pouvez rejoindre le comité de soutien à la...

Actualité

Le congrès des Jeunes Socialistes, (JS) dans le Finistère, s’est terminé le 7 avril par l’élection de sa première équipe fédérale (*) : Axel Fachus...