Que cherchez-vous ?

PARTI SOCIALISTE

Actualité

Notre santé et nos hôpitaux brûlent d’un système à bout de souffle que vous ne réformez pas.

Mélanie Thomin Finistère

En séance de Questions au gouvernement ce mardi 6 juin à l’Assemblée nationale, Mme Thomin, députée du Finistère, a interpellé la Première ministre Elisabeth Borne au sujet de son action en faveur de la Santé et du renouveau démocratique. Mme Thomin a notamment pointé la situation extrêmement préoccupante des établissements de santé de la région, parmi lesquels les hôpitaux de Carhaix, Landerneau et Guingamp. Voici le texte de sa question.

« Madame la Première ministre,

Il y a un peu plus d’un an, vous étiez nommée Première ministre avec ce souhait du Président de la République : agir sans relâche pour les Françaises et les Français, pour, entre autres, la santé et la renaissance démocratique.

Où en êtes-vous de cette promesse sur la santé, quand on se prépare encore une fois à compter nos morts dans nos hôpitaux où manquent les soignants et ferment les services d’urgence ?

Où en êtes-vous de cette promesse sur la santé, quand les maternités des territoires ruraux périphériques, comme à Carhaix, Landerneau, Guingamp, menacent de fermer, temporairement, définitivement, faute d’anesthésiste ?

La crainte d’un démantèlement par services est réelle. A Carhaix, presque un tiers des lits sont fermés, sans garantie de rouvrir. Quand il n’y a pas d’alternative, pas de clinique, pas de médecine de ville suffisante, toute suspension ou fermeture partielle est une atteinte potentielle à la vie d’autrui, une atteinte grave au pacte républicain. Notre santé et nos hôpitaux brûlent d’un système à bout de souffle que vous ne réformez pas. C’est un renoncement terrible.

Les citoyens ont le sentiment d’être abandonnés dans une stratégie de pourrissement. Où en êtes-vous de cette promesse de renouveau démocratique quand votre majorité relative n’a qu’à l’esprit d’éviter un vote sur la réforme des retraites, en confondant créativité constitutionnelle et mise en danger des droits du Parlement ?

Où en êtes-vous de cette renaissance démocratique, quand vos budgets ne sont adoptés que par 49-3, et qu’hier soir encore, chaque loi de règlement est rejetée par notre assemblée ? Dans le monde réel, celui des collectivités, des associations, des entreprises, quand une assemblée vote contre le quitus financier, l’exécutif démissionne. En somme cette année vous n’avez eu de cesse d’agir sans relâche contre les Françaises et les Français. Madame la Première ministre, qu’en est-il de cette promesse que le Président de la République faisait à votre égard ? »

Voir l’intervention de Mélanie Thomin 

Derniers Articles

Actualité

Alors que la fin du quoi qu’il en coûte et la persistance de l’inflation asphyxient chaque jour un peu plus les Français, le gouvernement...

Marine Bruneau autrice de « les légitimes » Marine Bruneau autrice de « les légitimes »

Actualité

En France, bien que plus nombreuses que les hommes, les femmes sont moins présentes dans les postes à responsabilité, dans les médias et certains...

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Actualité

Pour la première fois, les Socialistes des 4 fédérations bretonnes organisent une université de rentrée commune les 29 et 30 septembre au Sew à...

Actualité

Je suis surprise de voir mon collègue Didier Le Gac, député Renaissance et membre de la commission des affaires sociales, donner des leçons de...

Actualité

Le congrès des Jeunes Socialistes, (JS) dans le Finistère, s’est terminé le 7 avril par l’élection de sa première équipe fédérale (*) : Axel Fachus...

Actualité

Il y a un an, Mélanie Thomin remportait face à Richard Ferrand l’élection législative dans la 6e circonscription du Finistère. A quelques jours de...