Que cherchez-vous ?

PARTI SOCIALISTE

Actualité

Parlons cohésion !

« L’absence de référence à la politique de cohésion économique, sociale et territoriale de l’Union européenne nuit gravement au débat ». Dans une tribune intitulée « Parlons cohésion ! » Nathalie Sarrabezolles et les membres de la délégation française au comité européen des régions, rappellent l’importance de la politique de cohésion économique, sociale et territoriale qui ne doit pas être la grande oubliée du débat des Européennes 2024.

 

« La campagne des élections européennes bat son plein mais les débats restent polarisés sur des thèmes récurrents : migrations, PAC, politique étrangère, souveraineté industrielle… Ces échanges, souvent réduits à un pugilat franco-français, manquent l’occasion d’aborder d’autres sujets essentiels pour notre avenir commun au sein de l’Union Européenne.

Nous lançons ici un appel solennel : l’absence de référence à la politique de cohésion économique, sociale et territoriale de l’Union européenne nuit gravement au débat. Cette politique représente un tiers du budget européen, soit 338 milliards d’euros sur 7 ans, dont 18,4 milliards pour la France ! Ne pas en parler revient à laisser nos concitoyens dans l’ignorance de l’impact direct et concret de l’Union sur nos départements, communes, villes et villages, et sur leur quotidien et surtout ne contribuera qu’à les détourner un peu plus du chemin des urnes le 9 juin prochain.

La politique de cohésion est au cœur du projet européen : elle repose sur l’attribution des Fonds européens structurels et d’investissement aux collectivités locales en tenant compte de leur niveau de développement, tout en permettant à tous les territoires des 27 pays de l’UE d’en bénéficier. Cela inclut des régions souffrant de difficultés économiques et sociales, dans une logique de convergence, mais aussi les autres, car aucune région n’est épargnée par les inégalités territoriales et les besoins de favoriser son développement.

Depuis 2014, les régions françaises ont la responsabilité majeure de co-décider en partenariat avec la Commission européenne de l’affectation de ces fonds. Elles peuvent ainsi soutenir des projets publics ou privés alignés avec les objectifs communs de l’UE et de nos collectivités locales mais surtout en faveur de nos populations.

Ces objectifs sont essentiels pour préparer nos territoires et nos citoyens aux défis de demain :

  • -Soutien aux PME, à la R&D, à l’innovation, à l’éducation, à l’enseignement supérieur et au numérique : pour former, créer et maintenir des emplois, y compris en milieu rural où le tissu de PME est vital.
  • -Transition climatique et environnementale : énergies renouvelables, accès à l’eau, rénovation thermique, notamment des HLM, protection de la biodiversité, mobilités douces, économie circulaire, gestion des ressources naturelles, éducation à l’environnement.
  • -Formation professionnelle et accès à l’emploi : orientation des jeunes, acquisition et renforcement des compétences, insertion ; toutes ces grandes politiques sont quant à elles très largement soutenues par le Fonds Social Européen géré par les régions ou les départements.
  • -Coopération territoriale : notamment à travers le financement des programmes IINTERRG, qui permet aux régions de coopérer directement avec leurs voisins frontaliers et trouver, ensemble, des solutions aux problématiques communes.
  • -Développement rural : soutien au développement local à travers le FEADER, LEADER et une partie du FEDER, pour des projets adaptés aux spécificités géographiques et socio-économiques des territoires (tiers-lieux, maisons de santé, économie sociale et solidaire, artisanat, agroalimentaire de qualité, emploi non délocalisable, culture, …)

Nous, membres de la délégation française du Comité européen des Régions, représentant divers niveaux de collectivités et appartenances politiques, appelons à ce que la politique de cohésion, qui ne doit oublier aucun territoire, ne devienne elle-même la grande oubliée de cette campagne électorale !

Signataires : Magali ALTOUNIAN, Jean-François BARNIER, Isabelle BOUDINEAU, Claudette BRUNET, Mathieu CUIP, Christian DEBEVE, François DECOSTER, Marie-Hélène HERRY, Cécile GALLIEN, Karine GLOANEC MAURIN, Marie-Antoinette MAUPERTUIS, Patrick MOLINOZ, Martine MOUSSERION, Nadia PELLEFIGUE, Franck PROUST, Christophe ROUILLON, Anne RUDISULHI, Nathalie SARRABEZOLLES, André VIOLA, Huguette ZELLER

Derniers Articles

Actualité

L’an passé, le scandale Orpea a révélé aux yeux de tous les gains excessifs de groupes privés lucratifs et les conditions de vie de...

Actualité

On demande souvent à Jean-François Merle ce qu’aurait fait Rocard dans telle ou telle situation ? Le président de l’association MichelRocard.org ne répond jamais à ce genre...

Actualité

Dans « Moi, Michel Rocard, j’irai dormir en Corse » (*) Jean-Michel Djian retrace la vie de Michel Rocard, depuis son engagement chez les Scouts, sous...

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Européennes 2024

Raphaël Glucksmann animera son deuxième meeting de campagne le samedi 13 avril, à 15h00 au Zénith de Nantes   S’inscrire pour le meeting S’inscrire...

Actualité

Pour la première fois, les Socialistes des 4 fédérations bretonnes organisent une université de rentrée commune les 29 et 30 septembre au Sew à...

Européennes 2024

Si comme nous vous voulez  construire une Europe démocratique, sociale, écologique, féministe, solidaire et puissante vous pouvez rejoindre le comité de soutien à la...

Actualité

Le congrès des Jeunes Socialistes, (JS) dans le Finistère, s’est terminé le 7 avril par l’élection de sa première équipe fédérale (*) : Axel Fachus...