Que cherchez-vous ?

PARTI SOCIALISTE

Actualité

Nouveau rapport du GIEC : ne perdons plus de temps, agissons pour un avenir vivable pour toutes et tous

Il n’est pas trop tard pour agir

– Vendredi 24 mars 2023

 

Il faut saluer le travail scientifique exceptionnel que constitue le nouveau rapport du GIEC. Ses rédacteurs et rédactrices nous y exposent, à nouveau, le tableau complet de notre présent et les risques pour notre futur, nous proposant dans le même temps les pistes d’actions concrètes. Ce sixième rapport constitue, comme l’a très justement qualifié Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, un véritable guide de survie pour l’humanité. Il est en cela primordial, car si les efforts n’ont pas été suffisant, il n’est pas trop tard pour agir. Agir vite et en profondeur.

Les activités humaines étant sans équivoque responsables de la situation catastrophique dans laquelle nous nous trouvons, les solutions préconisées par le GIEC doivent trouver sans attendre leur traduction effective, tout particulièrement sur les sujets suivants :  protéger et restaurer les écosystèmes vitaux, cesser tout investissement dans les énergies fossiles et arrêter leur exploitation, promouvoir et soutenir la sobriété énergétique, développer les énergies renouvelables, solaire et éolienne, atteindre rapidement une production alimentaire vertueuse, dans les principes de l’agroécologie.

Nous le savons, tout repose dans l’action politique à tout niveau : celle des pouvoirs publics, locaux et nationaux, celle du monde économique, associatif, celle des citoyennes et citoyens. Si chacun et chacune doit faire partie de la solution, c’est bien toutefois des gouvernants que les décisions cadre, l’exemple et l’impulsion doivent venir.

C’est pourquoi nous demandons au Gouvernement d’avoir le courage politique de revoir la hiérarchie de ses valeurs et de ses priorités et de ne plus bloquer, mais de mettre en œuvre sans plus attendre les actions indispensables, car il serait insensé et criminel de ne pas le faire.

C’est pourquoi nous lui demandons également d’avoir le courage de le faire dans un souci permanent des justes transitions et dans l’attention aux plus vulnérables d’entre nous, qui sont d’ores et déjà les premières victimes du dérèglement climatique et des drames environnementaux. La question sociale et la question environnementale ne peuvent qu’être indissociables.

Nathalie Sarrabezolles, secrétaire nationale à l’Environnement et aux Biens communs
twitter 

Facebook

 

 

Derniers Articles

Actualité

Le 14 avril, Olivier Faure était l’invité de  « Questions politiques » sur France Inter, France info et Le Monde.

Actualité

C’est devant près de 3000 personnes que Raphaël Glucksmann a tenu son deuxième meeting de campagne national samedi 13 avril, au Zénith de Nantes....

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Européennes 2024

Raphaël Glucksmann animera son deuxième meeting de campagne le samedi 13 avril, à 15h00 au Zénith de Nantes   S’inscrire pour le meeting S’inscrire...

Actualité

Pour la première fois, les Socialistes des 4 fédérations bretonnes organisent une université de rentrée commune les 29 et 30 septembre au Sew à...

Actualité

Je suis surprise de voir mon collègue Didier Le Gac, député Renaissance et membre de la commission des affaires sociales, donner des leçons de...

Actualité

C’est par le Finistère que Yan Chantrel a entamé son tour de France des collectivités locales, les 6 et 7 septembre, pour échanger avec...