Que cherchez-vous ?

PARTI SOCIALISTE

Cap Finistère

Une société de l’échange et du compromis

Gaspard Relion

Gaspard Relion fait partie des 3000 nouveaux adhérents qui ont rejoint le PS dans la foulée des élections législatives de 2022 et du mouvement contre la retraite à 64 ans. 

Comment es-tu devenu socialiste ? 

Je suis socialiste depuis 6 mois. J’ai initialement adhéré dans la section du Relecq-Kerhuon dans le Finistère puisque c’était la plus proche de chez moi et je suis désormais militant dans celle de Nantes, où je poursuis mes études en master 1 de sociologie politique.

Je suis devenu socialiste suite à une rencontre avec le secrétaire de section du Relecq-Kerhuon après un échange de mails, car je voulais adhérer au PS.

La réforme des retraites qui a illustré l’illibéralisme et le mépris du Gouvernement Macron

Quel événement t’a poussé à adhérer ? 

Principalement la réforme des retraites qui a illustré l’illibéralisme et le mépris du Gouvernement Macron. Mais aussi la victoire d’Olivier Faure au congrès de Marseille.  Il incarne l’image respectable, pragmatique et progressiste que je veux pour le Parti Socialiste. Et j’ajouterai la création de la Nupes qui m’a donné de l’espoir.

Pour moi, aujourd’hui le PS incarne la gauche que j’aime, réformiste, mais avec des idées. Quand c’est nécessaire, elle sait être radicale ou au contraire nuancée.

Et ma lutte première est celle contre l’extrême-droite, contre la haine et l’obscurantisme. Pour moi le PS est le meilleur moyen de lutte, gardons le cap !

Quelles lectures t’ont influencé ? 

En ce qui concerne la lecture, étant en master de sociologie politique et passionné de philosophie, les écrits de Rousseau sur le Contrat Social ont beaucoup influencé ma vision politique, tout comme d’autres ouvrages comme « les mains sales » de Jean-Paul Sartre, ou certains écrits de Max Weber, « le Savant et le Politique » ou « l’Esprit du capitalisme ». J’ai une affection particulière pour « Le Prince » de Machiavel qui, d’un côté, illustre le pire de ce que peut être la politique, mais est aussi très passionnant et instructif.

Lionel Jospin

Quelles personnalités t’ont inspiré ? 

Les grandes personnalités unificatrices du PS me passionnent, Mitterrand que je connais malheureusement peu, Lionel Jospin qui d’après moi à su créer une sorte de proto-Nupes avant l’heure, Olivier Faure pour son engagement constant en restant à la barre du PS même si nous entendions de partout que le bateau sombrait.

Puis, il y a certains députés, comme Boris Vallaud, Jérôme Guedj, Arthur Delaporte qui à travers leur lutte durant la réforme des retraites m’ont inspiré.

le socialisme est une doctrine politique, mais plus que ça, un projet de société.

Quelle est ta définition du socialisme ? 

Question très complexe… Je dirais que pour moi le socialisme est une doctrine politique, mais plus que ça, un projet de société. Pour moi, c’est la lutte pour le bien commun, et contre les inégalités. C’est aussi une lutte pour la Paix, pour une société ouverte à toutes et tous, une société de l’échange et du compromis. Cela sous l’égide d’institutions permettant de réguler la société, car sans organisation, nous ne sommes rien. Ce projet de société et ces outils de régulation permettent de mettre en place un contrat social permettant à toutes et tous de vivre en société, en paix, d’avoir une place et de bénéficier d’un certain confort matériel.

Cependant, aujourd’hui, il faut lier cette vision du socialisme avec le projet écologique. Car sans écologique, le socialisme ne pourra pas s’imposer ni perdurer. Et sans socialisme, l’écologie « n’est que du jardinage ».

Blois 2023

Quelle est ta meilleure anecdote de militant ?  

Une petite touche d’humour, c’est important. Je pense que ma meilleure anecdote est en une photo : c’était à Blois cette année. J’ai eu la chance d’échanger avec Olivier Faure et j’ai pu faire un selfie avec lui et entre ma tête de jeune ébloui et ahuri et la manière qu’il avait de me pointer du doigt, j’ai trouvé ça très comique. Sinon, compte tenu de mon arrivée récente au PS, je n’ai pas encore beaucoup d’anecdotes à raconter mais je sens bien qu’avec les Jeunes Socialistes de Loire-Atlantique, je commence à étoffer ma collection.

Derniers Articles

Actualité

On demande souvent à Jean-François Merle ce qu’aurait fait Rocard dans telle ou telle situation ? Le président de l’association MichelRocard.org ne répond jamais à ce genre...

Actualité

Dans « Moi, Michel Rocard, j’irai dormir en Corse » (*) Jean-Michel Djian retrace la vie de Michel Rocard, depuis son engagement chez les Scouts, sous...

Actualité

Malgré tous les efforts de Jordan Bardella pour le cacher, le RN est un parti d’extrême-droite rappelle Ninuwé Descamps, Conseillère municipale d’opposition Pourrieres (83),...

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Européennes 2024

Raphaël Glucksmann animera son deuxième meeting de campagne le samedi 13 avril, à 15h00 au Zénith de Nantes   S’inscrire pour le meeting S’inscrire...

Actualité

Pour la première fois, les Socialistes des 4 fédérations bretonnes organisent une université de rentrée commune les 29 et 30 septembre au Sew à...

Européennes 2024

Si comme nous vous voulez  construire une Europe démocratique, sociale, écologique, féministe, solidaire et puissante vous pouvez rejoindre le comité de soutien à la...

Actualité

Le congrès des Jeunes Socialistes, (JS) dans le Finistère, s’est terminé le 7 avril par l’élection de sa première équipe fédérale (*) : Axel Fachus...